Cadres en Bretagne
10
FéV
2017

Zoom sur Brest : attirante et attractive pour les experts de la mer

Posted By :
Comments : 0

Médiatisée pour son nouveau téléphérique et le marché remporté pour l’entretien des sous-marins nucléaires, la ville de Brest confirme être un bassin d’emploi très attractif. Irrésistiblement tournée vers la mer, la 2e ville de Bretagne s’est forgée une identité maritime forte qui prédomine dans son économie.

Brest

La croissance bleue

Première flotte de pêche française, la Bretagne a su attirer les plus grosses entreprises nationales et internationales. Pôle de compétitivité reconnu, le Pôle Mer Bretagne est basé à Brest et travaille étroitement avec l’autre Pôle Mer français, celui de PACA. Les grands acteurs du secteur y sont réunis (DCNS, Ifremer, Institut polaire, Thales…) et œuvrent au développement de l’économie maritime, l’innovation et la valorisation durable des zones maritimes et côtières. A ces sujets prioritaires pour l’attractivité des bassins d’emploi brestois, s’ajoutent les sciences marines. Reconnue comme l’une des capitales mondiales de la recherche en sciences et technologies de la mer, Brest mise sur le développement des énergies marines renouvelables pour asseoir sa position.

Des compétences rares

Forte de sa situation entre terre et mer, la Bretagne affiche une attractivité tant démographique qu’économique. Les cadres trouveront des opportunités dans le bassin d’emploi rennais et, dans une moindre mesure, dans celui de Brest. Spécialisée dans le secteur maritime, la métropole de Brest attire des compétences rares dans les deux pôles que sont l’enseignement supérieur et la recherche. Le bassin brestois peut se targuer d’être la première zone en Bretagne à attirer des actifs qualifiés. Depuis 2015, l’activité de recrutement de la population cadre est très active. Si seulement 5% des cadres parisiens font le choix de poursuivre leur carrière à Brest, 50% des cadres bretons du privé se partagent Rennes et Brest. Ces profils expérimentés et à haute valeur ajoutée optent pour Brest, attirés par des secteurs d’activité de niche ou d’expertise garantissant l’autonomie, l’indépendance et l’entreprenariat.

Secteurs d’attractivité et difficultés

Fragilisée par la fin de la construction neuve à l’arsenal à la fin des années 1990, Brest a mis un point d’honneur à diversifier son économie. Cinq grands secteurs-piliers marquent désormais l’industrie bretonne : l’agroalimentaire, l’automobile, la construction navale, la formation et l’électronique. La zone brestoise peut revendiquer la présence d’entreprises informatiques et électroniques qui travaillent pour l’aéronautique, le médical ou les télécoms. Labellisée French Tech  en 2015, Brest a déjà noté des retombées en terme d’emploi et une forte émulation autour du numérique. Outre ces secteurs qui font l’économie de Brest, les opportunités pour les cadres à Brest ne sont pas aussi nombreuses que dans les métropoles, notamment dans la communication, le marketing ou encore les ressources humaines. Tous les cadres n’y trouveront pas leur place et cela s’explique par la composition tu tissu économique local, composé de TPE-PME en majorité.