Cadres en Bretagne
27
JAN
2017

Tourisme industriel en Bretagne : une nouvelle opportunité professionnelle ?

Posted By :
Comments : Off

La région bretonne regorge de sites scientifiques, d’entreprises et d’industries ouverts au public, qui éveillent la curiosité des touristes. Le célèbre guide touristique le Routard s’empare du phénomène et a publié  en 2016 le « Guide de la visite d’entreprise »  qui recense 400 entreprises françaises ouvrant leurs portes au public. Atelier de couture de luxe, usine de caramel ou port militaire, quelle sera votre prochaine visite en Bretagne ?

Tourisme industriel 

Stratégie territoriale bretonne

Si la Bretagne fait partie des régions préférées des touristes, attirés par son patrimoine et ses paysages, elle devient une destination tendance dans le tourisme économique. Depuis longtemps l’industrie alimentaire bretonne organise des visites d’entreprises très populaires dans les biscuiteries, les conserveries marines, les distilleries ou l’ostréiculture. Depuis, tous les secteurs se développent : transport, automobile, textile ou énergétique (éoliennes, centrales électriques). Le site Entreprise & Découverte recense toutes les visites d’entreprises « Made in Bretagne », allant des secrets d’Yves Rocher à la Maison du pâté Hénaff, en passant par Brest, premier port militaire de l’Atlantique.

Riche de ses visites gourmandes, maritimes ou aéronautiques, la Bretagne propose des parcours insolites et authentiques telle que l’usine marémotrice de la Rance. 200 000 personnes se pressent chaque année sur le premier site industriel visité de France et tentent de comprendre comment la force des marées peut produire de l’électricité. Le tourisme industriel forge l’identité territoriale et permet parallèlement une redécouverte des anciens métiers. A Quimper, l’exceptionnelle industrie de confection Armor-Lux a ouvert ses portes au public en octobre, pour les dix ans du Label Entreprise du patrimoine vivant. Une belle initiative pour découvrir un processus de fabrication en voie de disparition en France.

Commercialisation des visites

« Journée portes ouvertes en Entreprise » ou « Semaine de l’industrie »,  depuis quelques années, plusieurs acteurs organisent des opérations spéciales pour animer les territoires. Ce nouveau tourisme a drainé selon l’ADEVE (Agence de Développement de la Visite d’Entreprise) 13 millions de visiteurs en France en 2015 sur 2 500 entreprises ouvertes au public. Pour certaines industries, l’activité très technique ne se prêtait pas forcément aux visites grand public. Et pourtant, EDF, les Halles de Rungis mais aussi Airbus se sont lancés. Il est désormais possible de pénétrer les hangars géants où sont assemblés les A 380, les plus gros avions passagers au monde !

Depuis qu’elle se pratique, la visite d’entreprise réalise un gros travail sur le volet commercial. L’entreprise s’assure alors une nouvelle source de revenus grâce aux billets d’entrée et surtout la vente réalisée en boutique après la visite. C’est d’autant plus révélateur dans le secteur agroalimentaire  où « l’alimentaire a justement l’avantage que la visite peut se prolonger par une dégustation, ce qui augmente de 200 à 300% l’effet convivialité » souligne Pierre Olivier Moy, Directeur de l’agence Bretagne Terroirs. Montrer les coulisses est une pratique déjà existante mais plutôt réservée aux fournisseurs ou clients. Désormais, le plus gros marché devant les particuliers est constitué des circuits de croisière, les CE, les tours opérateurs ou encore les scolaires qui inscrivent ces visites au programme. devant les particuliers.

Recrutements en conseil et formation

Le bond du tourisme économique en France a permis des avancées significatives, tant dans le développement du territoire et son aménagement qu’en création d’emplois. A mi-chemin entre produit touristique et outil de communication, cette « nouvelle » filière d’activités fait appel à de nouvelles compétences. Les entreprises qui souhaitent se lancer dans le tourisme industriel s’appuient sur les connaissances d’experts pour professionnaliser ces visites commerciales. Dans cette démarche d’ouvrir leurs portes au publics, les entreprises désireuses de faire du tourisme industriel ont besoin d’accompagnement.

Le projet est complexe à appréhender. Il faut aménager les zones de visites en toute sécurité, en veillant aux normes et règles d’hygiène, sans oublier le secret de confidentialité qui prévaut dans l’activité. Pour réussir sa stratégie touristique, l’organisation, le marketing  et la formation sont les clés de voûte du développement touristique et les profils de formateurs et de coachs sont très recherchés. Pour se lancer, un gros travail de réseau et de partenariat est nécessaire et on remarque un travail collaboratif grandissant . Plusieurs acteurs décident de se fédérer comme la CCI, les fédérations, les pôles de compétitivité ou les jeunes chambres économiques dans le but de promouvoir la richesse du territoire.