Cadres en Bretagne
02
DéC
2016

Recrutements : les idées les plus folles des RH !

Posted By :
Comments : Off

Exit les petites annonces dans la presse écrite et les entretiens très procéduriers, les années 2010 ouvrent l’univers du numérique aux RH. Après l’époque où les postulants tentaient des candidatures originales, c’est au tour des décideurs d’imaginer des recrutements innovants. Approche par Tinder, Airbnb ou Pokémon Go, offre d’emploi criée dans une rame de métro, entretien pendant un festival de musique, jusqu’où les entreprises iront-elles pour nous attirer ?

recrutements innovants

Surprendre les candidats dans leur quotidien

Dans la masse de candidatures reçues pour une offre d’emploi, la qualité des profils n’est pas toujours au rendez-vous. Pour dénicher enfin la perle rare et attirer des personnes qui n’auraient jamais pensé postuler, les RH communiquent leurs offres de postes par des circuits personnels. La chasse aux candidats est lancée ! Alors que la nouvelle génération introduit le digital massivement dans son quotidien, les modes de recrutement s’en trouvent bouleversés. Les plus gros réseaux sociaux professionnels, LinkedIn et Viadeo ne sont pas assez originaux pour Amazon et The Links, qui n’ont pas hésité à recruter des ingénieurs sur Tinder, l’application mobile pour faire des rencontres ! Pour cette démarche des plus intrusives, il a suffi de remplacer la photo de profil par un logo et une courte description de l’offre. Sans aller jusqu’à détourner les réseaux sociaux de leur fonction première, les RH apprécient la découverte d’un profil dans sa vie de tous les jours. La marque Michel et Augustin investit le métro à l’heure de pointe et filme sa DRH en tablier orange, demandant haut et fort « Est-ce que quelqu’un connaît quelqu’un qui cherche un job ? ». La vidéo qui découle de ce happening fait plus d’1 million de vues et 1000 candidatures en dix jours. Dans le même espoir d’attirer l’attention des plus créatifs, La Banque Postale et RegionsJob ont initié l’opération #MonTalentPour1Job. L’objectif : décrire sa recherche du job idéal avec seulement trois emojis, ces petits symboles nés des SMS.

Quand l’entretien devient événement

Certains recruteurs prennent le parti de casser les codes du recrutement standard et proposent des alternatives modernes. Cet été, afin de séduire les meilleurs profils et rendre l’instant agréable, AXA Banque a placé la convivialité au cœur de son recrutement sur le site du festival Rock en Seine. Après un entretien en plein air pour une quinzaine de candidats, tous ont reçu deux places VIP pour assister aux concerts. « L’opération Rock’n’Job correspond très bien à notre structure : l’âge moyen de nos collaborateurs est proche de celui des festivaliers, 36 ans », détaille Jean Prévost, DRH d’Axa Banque. Un entretien décalé fonctionne si la cible-métier est en adéquation. En 2013, à la recherche d’un community-manager créatif, l’américain Pizza Hut propose aux candidats d’exprimer leur motivation en 140 secondes. Autant de caractère que sur le célèbre réseau social Twitter. Chez The Links, on attire les candidats au siège de l’agence française grâce à un leurre digital de Pokémon Go ! Si le critère de sélection est improbable, voici un happening ludique où seuls les meilleurs chasseurs seront retenus pour un rendez-vous final. Au-delà des entretiens originaux qui favorisent l’image positive de la société, l’entretien-événement peut permettre de recruter une expertise bien particulière et technique. En 2015, un concours de code appelé Battle Dev est organisé à Rennes pour recruter des développeurs, à coup d’exercices de programmation. Pas moins de 776 développeurs se sont affrontés pour le fun ou pour un job.

Soigner sa marque employeur

Proposer un recrutement innovant est un réel investissement pour une société, en terme financier ou de temps. Cette méthode doit alors garantir un bon coup de publicité pour l’entreprise, une communication positive pour valoriser sa marque employeur. C’est d’autant plus important que les jeunes diplômés adressent principalement leur candidature aux entreprises réputées et connues du grand public. Déjà reconnue, l’agence de publicité Havas tente de séduire les candidats à un stage en détournant l’utilisation courante d’Airbnb. C’est ainsi que les usagers en recherche d’une location de weekend ont eu la surprise de voir des photos du bureau d’Havas et son ambiance start-up avec peluches, billard  et ballon de basketball… Pour faire parler d’elles, les entreprises se servent de plusieurs solutions, la plupart numériques : réseaux sociaux, vidéos, jeux en ligne… La commune bretonne Landudec a quant à elle choisi l’option vidéo pour recruter un médecin généraliste. La mairie et ses habitants diffusent en grande pompe la vidéo pleine d’humour Toubib or not Toubib avant de finaliser le recrutement lors du « Généraliste Dating : 60 secondes pour convaincre ». Pour la société Sogeti, c’est l’opération #Uber4Sogeti qui a été lancée sur les réseaux sociaux, organisant le transport des candidats qui se rendent à leur entretien. Plus qu’une recherche de collaborateur, ces types de recrutement mettent en lumière les valeurs de l’entreprise.