Cadres en Bretagne
16
JAN
2018

L’industrie 4.0 : là où sera le business des consultants en 2018

Posted By :
Comments : 0

Agilité, nouvelles méthodes de production, économie d’échelle grâce au collectif : le Plan Industriel Breton 2020 révèle son ambition ! Un enjeu de taille dans cette région où l’industrie bretonne représente 160 000 emplois directs, principalement représentés dans l’industrie agroalimentaire et la métallurgique mécanique.

Industrie-4-0

La 4ème révolution industrielle en marche

Les industries du monde sont en train de vivre un tournant majeur dans leur organisation et leur économie. Projetée tour à tour dans 4 révolutions, l’industrie a vécu la mécanisation, l’industrialisation et l’automatisation pour aujourd’hui faire face à un nouveau défi d’envergure : l’industrie 4.0. Synonyme d’usine du futur, d’usine 4.0 ou encore de smart factory, ce terme désigne ce nouveau modèle d’usine née de la 4ème révolution industrielle. Pour assurer leur pérennité et leur compétitivité, les industries n’auront pas d’autre choix que de se jeter dans le bain de l’innovation.

De la cybersécurité à la sécurité environnementale

Les enjeux sont considérables pour nos industries et la tâche s’annonce ardue ! Pour réinventer son modèle économique et technologique, l’industrie, de la plus petite à la plus grande va devoir s’entourer et renforcer ses rangs. Des experts et consultants seront recrutés pour garantir l’avancement de projets bien spécifiques tels que la sécurité environnementale (limitation des gaz à effet de serre, réduction et recyclage des déchets…) mais aussi en termes de cybersécurité. Outre la protection contre l’espionnage industriel qu’elles ne doivent plus négliger, les industries pourront contrôler et piloter à distance l’outil de production, contrôler des objets physiques, permettre à l’outil de production de s’autodiagnostiquer… Les possibilités sont infinies et évolutives pour tous les projets de nos industries.

Devenir Agiles pour entrer dans l’Industrie du Futur

En Bretagne, on l’a vite compris, l’agilité des industries rendra les usines de plus en plus efficaces, de plus en plus compétitives… Aujourd’hui dans les usines bretonnes, les logiciels, le traitement de l’information, de pilotage, les machines plus performantes pemettent désormais de repenser les chaînes logistiques et les chaînes de production. Autre défi : les industriels bretons doivent jouer collectif ! Les économies d’échelle, la prospection collective, le business de proximité et l’innovation font partie de leur avenir. Une pratique largement mise en avant lors de « L’Open de l’Industrie » qui réunit l’industrie manufacturière bretonne : 200 industriels issus de l’agroalimentaire, du naval, de l’aéronautique, de l’automobile... 100 % dirigeants, chargés d’affaires, acheteurs, BE, techniques, production.

Un plan d’envergure pour la filière industrielle bretonne

Dès janvier 2018 et jusqu’en 2020, la Bretagne mise tout sur l’avenir de ses industries grâce à l’ambitieux Plan Industrie Bretagne 2020. Cofinancé par la Région le Feder (Europe), les branches professionnelles impliquées et les CCI, il va bénéficier à 600 industriels bretons. Les TPE et PME sélectionnées seront accompagnées sur différents volets en fonction de leurs besoins : montée en gamme de leur outil productif, renforcement de leur stratégie, aide au développement de leurs marchés nationaux et internationaux, recherche de financement, etc. L’objectif ? Thierry Troesch vice-président de la CCI bretonne l’explique : « les aider à être agiles, réactives, avoir une vision stratégique, s’ancrer sur leur territoire ». Les retombées peuvent être conséquentes pour la région, en effet pour développer cette stratégie de conquête et entrer dans l’Industrie du Futur, les industries bretonnes sont amenées à utiliser toutes les ressources financières et technologiques existantes sur le territoire et ainsi entraîner le tissu productif régional. A travers ce plan d’accompagnement des TPE et PME dans la montée en gamme de leur outil productif et la mise en place d’organisations plus agiles, la Bretagne parie sur une industrie en pleine transition, ressource essentielle de son économie.