Cadres en Bretagne
12
MAI
2017

Crowdfunding, Business Angels : comment financer vos projets ?

Posted By :
Comments : 0

Des projets murissent, se tentent et voient le jour partout en Bretagne. Que vous soyez entrepreneur avec une création en tête ou chef d’entreprise toujours plus gourmand en projets, vous faîtes tous face à une épreuve déterminante : le financement. Business Angels ou crowdfunding : le match est lancé !

 breizh-angels


Crowdfunding : quand la foule participe aux projets coups de cœur

Les sites de financement participatif, ou crowdfunding émergent partout en France et en Bretagne ! Si nous avons tous en tête la révélation du chanteur Grégoire grâce aux dons des internautes de Mymajorcompany, cette méthode de financement s’applique aussi aux entrepreneurs et PME. Plusieurs sites sont dédiés aux start-up innovantes dans la phase d’amorçage : Financeutile, Wiseed, Smartangels, Happy capital, Zentreprendre… La start-up rennaise RS Collab a choisi Fundme “pour avoir de la visibilité sur le net et se faire connaître des investisseurs lorsqu’on aura des besoins”.

Pour l’entrepreneur, plusieurs avantages : faire tester son produit, affiner son offre, identifier ses premiers clients et obtenir des précommandes. Le crowdfunding permet plusieurs possibilités pour une levée de fonds : la donation, le don contre récompense, le prêt ou la prise de participation (actions). Le principe est de récupérer la somme uniquement lorsque le montant souhaité est atteint. On estime entre 20 et 50 participants par projet, soit un grand nombre d’ambassadeurs et de soutiens, gage de visibilité auprès du public.

Et en Bretagne ? Ils sont fortement ancrés au territoire breton et ont pour nom Kengo, Base Jaune, Octopousse ou GwenneG. Ce dernier qui signifie « petit sou » en breton mobilise les internautes à investir leur épargne sur leur territoire, via des projets qu’ils peuvent géolocaliser et étudiés par un comité composé de dirigeants, chefs d’entreprises ou cadres sup’. Le financement participatif inspire même les institutionnels, avec la CCI de Rennes qui a lancé son « Kiosk to Invest ».


Business Angels : l’accompagnement au-delà du financement

A l’inverse du financement participatif qui mobilise une foule de crowdfunders, les « anges d’affaires » sont expérimentés dans la création ou la direction d’entreprises. Aventuriers dans l’âme, ils décident d’investir dans des projets novateurs à fort potentiel. Vous l’aurez compris, les Business Angels sont audacieux et choisissent minutieusement le(s) projet(s) qu’ils souhaitent financer.

En Bretagne, les Breizh Angels font parler d’eux. Il s’agit de l’association qui regroupe quatre réseaux bretons de Business Angels à savoir Armor Angels, Bretagne Sud Angels, Finistère Angels et Logoden. Leur impact est considérable dans l’économie de proximité, on compte 200 investisseurs pour 60 projets d’entreprises innovantes, le tout pour atteindre 11.5 millions d’euros. Leur fédération a été rendue possible par un soutien de la Région Bretagne et son fonds régional Breizh up. Ainsi les start-up bretonnes comme Apizee, Clarifarm, Hemarina ou Kelbillet ont pu voir le jour.

Au-delà du financement, les Business Angels appliquent les 3C : Capital, Compétences et Contacts. Véritables soutiens aux entreprises, ils les conseillent dans différents domaines tels que la gestion, le marketing, le management ou encore le développement commercial. Derrière ces « anges » se cachent des chefs d’entreprises, des cadres en activité ou retraités, rassemblant de fortes compétences et des connexions uniques.

Mesdames, Messieurs les entrepreneurs, entre Business Angels et crowdfunding, faîtes votre choix pour financer votre PME ou start-up.